Plastic Odyssey : un projet qui carbure aux déchets plastiques

Et si les 26 000 tonnes de déchets plastiques déversées quotidiennement dans l'océan se transformaient en une potentielle énergie ? C'est l'ingénieux défi du projet Plastic Odyssey. L'idée : un bateau alimenté par des déchets plastiques recyclés en carburant. Veolia est fier de soutenir cette belle odyssée et son catamaran "Ulysse".

Pollution plastique : une situation alarmante

Ces 60 dernières années, l'Homme a produit jusqu'à 9,4 milliards de tonnes de matière plastique et seulement 9% de ce volume a été recyclé. Chaque minute, 18 tonnes de déchets plastiques entrent dans l'océan. Des dégâts dévastateurs pour la faune et la flore et une situation, à court terme, désastreuse pour nous tous. L'ONU prédit, qu'à ce rythme, en 2050, l'océan sera davantage peuplé de matière plastique que de poissons !

 

Le plastique, une ressource inexplorée ?

Face à ce constat, le projet Plastic Odyssey a pour ambition de transformer ces déchets en énergie, pour propulser un catamaran à travers un tour du monde pour sensibiliser le plus grand nombre. Un procédé de pyrolyse, développé avec SARP Industries, filiale de Veolia, permettra, sous l’action de la chaleur, de transformer du plastique non recyclable en carburant et sera installé à bord d’un catamaran de 25 mètres. Une façon de démontrer que ces déchets ont une valeur méconnue et peuvent être bien plus précieux que nous l’imaginons.

 

Une expédition maritime extraordinaire

Avec ce bateau, dont la fabrication est prévue pour 2019, Plastic Odyssey veut se faire l'ambassadeur du recyclage des plastiques. Plastic Odyssey va se rendre le long des côtes les plus polluées de la planète et à chaque escale, des déchets plastiques seront ramassés, triés, puis transformés pour en faire des objets ou des matériaux utiles. Le reste, non recyclable, sera converti en carburant pour faire avancer le navire. Des systèmes de recyclage existants seront mis en valeur tandis que de nouveaux systèmes seront développés conjointement avec les acteurs locaux.

La Fondation Veolia souhaite longue vie à cet incroyable projet !